Archives par mot-clé : voiture

Vol et vie privée, avec LAPI

Relayée par Motomag, une information du Courrier Picard a attiré mon attention sur un élément dont aucun des deux journaux ne parle. Un système dédié au repérage des véhicules volés est installé sur le toit de véhicules de la Gendarmerie. Son nom en dit toutefois un peu plus : LAPI, soit lecteur automatisé de plaques d’immatriculation.

En fait, LAPI scanne (à 360°) toutes les plaques d’immatriculation qui passent à proximité. Bien évidemment, c’est un sérieux atout pour repérer un véhicule volé. Enfin, si le voleur n’a pas changé la plaque auparavant. Mais ce qui est plus inquiétant, c’est la destination des plaques scannées. Si le véhicule n’est pas volé, le numéro identifié est-il détruit ? Sans ça, voilà un superbe outil pour savoir qui est où est quand. Installé un peu partout, c’est un système imparable pour suivre quelqu’un à la trace, même s’il n’a pas de téléphone portable. D’autant que les LAPI peuvent être installés au niveau des péages (urbains ou d’autoroute) en plus des versions mobiles.

D’après le Courrier Picard, les numéros sont détruits au bout de quelques jours. Combien ? Où sont stockées les infos durant ce laps de temps ? Sont-elles chiffrées ou « librement » accessibles ?
Je sens que les fausses plaques vont se généraliser … Enfin notons le discret rappel :

il ne s’agit pas là de vidéo-surveillance, mais de vidéo-protection

Car, on le sait, la surveillance c’est moche alors que la protection, tout le monde en veut.

Toyota impose l’électrique au Nürburgring

Fan de sport auto ou dingue du joypad sur Gran Turismo, vous connaissez le Nürburgring Nordschleife. La boucle Nord de ce tracé mythique, longue de 20,8 km est un enfer à mémoriser et un cauchemar pour trajecter. Ce circuit est devenu une référence pour les constructeurs désirant prouver que leur voiture est une vraie sportive. Et Toyota vient de calmer les sceptiques avec la TMG EV P001, une voiture électrique qui a de quoi impressionner les plus blasés.

La Boucle Nord avalée en moins de 8 minutes

Deux moteurs, une puissance totale de 375 chevaux, mais surtout un couple monumental de 80 daN.m. À titre de comparaison, une Audi R8 affiche 420 chevaux mais un couple de « seulement » 43 daN.m. Et sur un moteur électrique, le couple maximum est disponible tout le temps, ce qui change la donne pour un tour de piste. On le voit d’ailleurs bien sur la vidéo, avec un pilote qui se bat pour garder la trajectoire à chaque accélération. Le précédent record du tour avec une électrique était de 9′ 01″ 138. Aux mains de Jochen Krumbach, la Toyota vient de claquer un incroyable 7′ 47″ 794. Y a pas à dire, au niveau des performances brutes, l’électrique ne va pas tarder à venir chatouiller les thermiques en compétition. Pour le bruit, ce sera affaire de goût. Il y a un côté Tie-Fighter qui ne me déplaît pas.

James Bond : La liste de ses voitures

Attention, ce billet sera très long. Pas vraiment pour le texte, mais parce que l’infographie présentée va envahir plus de 13 000 pixels de hauteur sur votre écran. Il s’agit de l’inventaire des voitures de James Bond, et pas de l’ensemble des voitures utilisées (et détruites …) par 007. On notera que certaines sont devenues éternelles, comme la DB5 de Aston Martin, tandis qu’on se demande encore comment d’autres ont pu ne serait-ce que figurer à l’écran.
Un seul regret, si le comptage final fait bien état d’autres types de véhicules, et notamment les motos, celles-ci ne sont pas présentes dans ce très joli résumé. Un fan a-t-il déjà fait ce travail pour les deux-roues ? Si oui, qu’il fasse signe.

James Bond's Cars

via CarBuzz.com suite à un tweet de Pingouin Grincheux :


James Bond’s Cars – INFOGRAPHIC http://t.co/uYH0nGR
@pingouingrinch
Pingouin Grincheux

Constat et gyrophares

Petite interrogation couillonne inspirée par une situation vécue sur le chemin du retour ce soir, après une journée de travail.
Comme chaque jour, je suis à moto. Avant d’aborder un carrefour, un bref regard dans le rétro me laisse entrevoir une lueur bleutée, avant que je me fasse doubler par une voiture banalisée avec un gyrophare. Ils semblent pressés. Soit, je me range un peu, même si je ne le dérange pas puisqu’il y a trois voies sur cette avenue.

Première surprise, au carrefour précédant le pont, ils passent en ralentissant à peine, mais sans actionner la sirène. Heureusement, personne ne venait de la gauche, mais ce carrefour étant totalement aveugle, passer au rouge sans prévenir d’une urgence me semble un peu cavalier. Rebelote au feu suivant (après le pont donc), avec un virage à gauche négocié dans le même silence malgré le gyrophare et sans clignotant qui plus est.

Donc, question nouille : à ce croisement, si en arrivant de la gauche et en voulant stupidement passer au feu vert, je m’étais encastré dans la voiture banalisée qui, malgré son gyrophare, grille gentiment le feu dans un carrefour aveugle sans avoir mis en route une sirène qui m’aurait alerté, aurais-je été en tort ? Vous me direz que quand on est sur un lit d’hôpital en plus ou moins bon état, savoir qu’on est dans son droit est le cadet des soucis. Certes, mais tout de même … Car au niveau des assurances, je suis vraiment curieux de savoir comment ça se passe. Faut-il prouver qu’il n’y avait pas de sirène, ou est-ce au conducteur de la voiture banalisée de prouver qu’il a tout fait pour avertir de son approche ?
Non, parce que ce serait ballot que je doive à présent m’arrêter au feu vert en me demandant si je ne vais pas me faire couper en deux par une urgence silencieuse … Et je marque quoi sur le constat ?

Les feux tricolores supprimés en 2013

Dès le 1er janvier 2011, le Code de la Route modifiera quelques comportements, et de manière inquiétante. Passons rapidement sur le fait de devoir prendre quelques heures de conduite pour avoir le droit de passer de la voiture à une moto de 125 cm³ car cette décision intervient bien tard, après des années d’hérésie.

Non, ce qui est incroyable concerne en premier lieu les cyclistes. Après les avoir autorisés à remonter certains sens interdits, voilà que le Code permet maintenant, selon le bon vouloir du Maire de chaque commune, de passer au feu rouge si l’on veut tourner à droite. Précision utile, il faudra passer au rouge « en faisant attention ». Ben tiens, ça leur fera une belle jambe aux cyclistes qui se seront fait percuter et à qui on la coupera.

Mais il y a mieux !

Lorsqu’un piéton s’engage ou manifeste de façon claire l’intention de s’engager (par un geste) dans la traversée d’une chaussée, un véhicule doit lui céder le passage et, si besoin, s’arrêter, même en dehors d’un passage protégé. Le conducteur qui ne respecte pas ce principe de prudence « à l’égard du plus vulnérable » est passible d’une amende de 135 euros et de la perte de quatre points sur son permis de conduire. De son côté, le piéton doit respecter un certain nombre de règles de prudence, notamment en empruntant le passage piétons s’il est situé à moins de 50 mètres. (source : Le Monde)

Mise en situation : je traverse comme un marcassin et me fais renverser, à 32 mètres d’un passage protégé. Qui sera responsable puisque même si je suis à moins de 50 mètres d’un passage pour piétons, je certifierai que j’ai manifesté de manière claire mon intention de traverser et que je suis de toute manière le plus vulnérable des deux ? Encore une vraie idée stupide (ou fausse bonne idée) qui va remplir les services d’urgence de gens qui pensaient avoir le droit. Le droit de se faire rouler dessus pour les uns, et de rouler la boule au ventre pour les autres, avec un œil déjà bien trop rivé sur le compteur pour ne pas allumer les radars urbains.

Puisqu’on en est là, autant supprimer les feux tricolores dès 2013 (pas 2012, ce ne serait pas bon pour les élections …) et chacun devra indiquer de manière claire son intention de passer. Sans aller jusqu’à une échéance de deux ans et par curiosité, j’attends les chiffres de l’accidentologie piétons/voitures et cyclistes/voitures en zone urbaine pour l’année 2011.