Archives par mot-clé : vidéo

Non périmé au bout de 70 ans ? Dommage !

La vidéo qui suit ne sera peut-être pas une découverte pour vous car elle commence à circuler sur les comptes de nombreux réseaux sociaux. J’aurais très bien pu l’y laisser, car ces outils sont très efficaces pour cet usage. Faites de courts extraits du film V pour Vendetta mais surtout d’images tournées partout dans le monde afin d’illustrer la vraie diversité, sans oublier les mouvements de ce que la Presse a appelé les Indignés, c’est sa bande-son qui motive ce billet.

Sur un fond musical (parfois trop présent) tiré du film Inception, on entend un discours célèbre. Il s’agit de la scène finale du film Le Dictateur, de Charlie Chaplin, doublé en France par Roger Carel. Donc, pourquoi parler de cette vidéo ? Pour la bonne raison que, après l’avoir regardée et écoutée une ou deux fois, il me semble opportun de se pencher sur le texte, dont on s’imprègne mieux quand on le lit. Vous trouverez donc ici la vidéo, suivie du texte complet.

Lisez-le bien, en vous rappelant qu’il a plus de 70 ans. Une durée conséquente, durant laquelle ce texte a malheureusement gardé toute sa force. Malheureusement, car il est tout aussi valable aujourd’hui, sinon plus, alors que nous ne sommes pas en période de guerre, de persécution ou du contrôle d’un peuple dont on veut réduire les libertés. Enfin, officiellement.

Discours du barbier dans Le Dictateur :

Je ne veux ni conquérir, ni diriger personne.
Je voudrais aider tout le monde dans la mesure du possible, juifs, chrétiens, païens, blancs et noirs. Nous voudrions tous nous aider si nous le pouvions,
les êtres humains sont ainsi faits.

Nous voulons donner le bonheur à notre prochain, pas lui donner le malheur.
Nous ne voulons pas haïr ni humilier personne.

Chacun de nous a sa place et notre terre est bien assez riche, elle peut nourrir tous les êtres humains.

Nous pouvons tous avoir une vie belle et libre mais nous l’avons oublié.

L’envie a empoisonné l’esprit des hommes, a barricadé le monde avec la haine,
nous a fait sombrer dans la misère et les effusions de sang.

Nous avons développé la vitesse pour nous enfermer en nous-mêmes.
Les machines qui nous apportent l’abondance nous laissent dans l’insatisfaction.
Notre savoir nous a fait devenir cyniques.

Nous sommes inhumains à force d’intelligence,
nous pensons beaucoup trop et nous ne ressentons pas assez.
Nous sommes trop mécanisés et nous manquons d’humanité.
Nous sommes trop cultivés et nous manquons de tendresse et de gentillesse.

Sans ces qualités humaines, la vie n’est plus que violence et tout est perdu.

Les avions, la radio nous ont rapprochés les uns des autres,
ces inventions ne trouveront leur vrai sens que dans la bonté de l’être humain,
que dans la fraternité, l’amitié et l’unité de tous les hommes.

En ce moment même, ma voix atteint des millions de gens à travers le monde, des millions d’hommes, de femmes, d’enfants désespérés, victimes d’un système qui torture les faibles et emprisonne des innocents.

Je dis à tous ceux qui m’entendent:
Ne désespérez pas !

Le malheur qui est sur nous n’est que le produit éphémère de l’habilité,de l’amertume de ceux qui ont peur des progrès qu’accomplit l’Humanité.

Mais la haine finira par disparaître et les dictateurs mourront, et le pouvoir qu’ils avaient pris aux peuples va retourner aux peuples.

Et tant que des hommes mourront pour elle, la liberté ne pourra pas périr.

Soldats, ne vous donnez pas à ces brutes,
à une minorité qui vous méprise et qui fait de vous des esclaves,
enrégimente toute votre vie et qui vous dit tout ce qu’il faut faire
et ce qu’il faut penser, qui vous dirige, vous manœuvre,
se sert de vous comme chair à canons et qui vous traite comme du bétail.

Ne donnez pas votre vie à ces êtres inhumains,
ces hommes-machines avec une machine à la place de la tête
et une machine dans le cœur.

Vous n’êtes pas des machines !
Vous n’êtes pas des esclaves !
Vous êtes des hommes !

Des hommes avec tout l’amour du monde dans le cœur.
Vous n’avez pas de haine, sinon pour ce qui est inhumain, ce qui n’est pas fait d’amour.

Soldats ne vous battez pas pour l’esclavage mais pour la liberté.

Il est écrit dans l’Evangile selon Saint Luc
« Le Royaume de Dieu est dans l’être humain »,
pas dans un seul humain ni dans un groupe humain,
mais dans tous les humains, mais en vous,
en vous le peuple qui avez le pouvoir.
Le pouvoir de créer les machines,
le pouvoir de créer le bonheur.
Vous, le peuple, vous avez le pouvoir.
Le pouvoir de rendre la vie belle et libre,
le pouvoir de faire de cette vie une merveilleuse aventure.

Alors au nom même de la Démocratie,
utilisons ce pouvoir.
Il faut tous nous unir,
il faut tous nous battre pour un monde nouveau,
un monde humain qui donnera à chacun l’occasion de travailler,
qui apportera un avenir à la jeunesse et à la vieillesse la sécurité.

Ces brutes vous ont promis toutes ces choses
pour que vous leur donniez le pouvoir : ils mentaient.
Ils n’ont pas tenu leurs merveilleuses promesses ; jamais ils ne le feront.
Les dictateurs s’affranchissent en prenant le pouvoir
mais ils font un esclave du peuple.

Alors, il faut nous battre pour accomplir toutes leurs promesses.

Il faut nous battre pour libérer le monde,
pour renverser les frontières et les barrières raciales,
pour en finir avec l’avidité, avec la haine et l’intolérance.

Il faut nous battre pour construire un monde de raison,
un monde où la science et le progrès mèneront tous les hommes vers le bonheur.

Soldats, au nom de la Démocratie, unissons-nous tous !

Communication foireuse autour d’une valise

Si ce n’est pas encore fait, vous allez sans doute recevoir un lien vers cette vidéo dans les prochains jours. Il s’agit d’une publicité pour Delta Airlines. La compagnie aérienne a placé 6 caméras dans une valise pour livrer un petit film sur ce que vit un bagage entre le moment où vous le déposez sur le tapis et celui où vous le récupérez. Si l’idée est intéressante, le résultat s’avère tout simplement au delà de ce qu’on peut imaginer en terme de raté.

Delta Airlines = Captain Obvious !

En résumant à peine, votre valise passe sur des tapis, prend un petit chariot pour être ensuite hissée en soute. Après le vol, elle fait le trajet inverse. Wouaouh ! Merci Delta Airlines pour cette révélation.
Le film, assez court, est finalement peu crédible : la valise est toujours bien positionnée, jamais recouverte d’un autre sac, surtout pas secouée par le manutentionnaire en passant du tapis au chariot. Ceux qui ont récupéré des valises donnant l’impression d’avoir fait du rodéo sur champ de mines apprécieront.
De plus, quand on voit qu’on vous fait mettre votre tube de dentifrice dans un sac plastique (qui, lui, stoppera l’explosion, c’est connu), savoir qu’une valise remplie d’électronique passe les contrôles achève le côté « pipeau » de l’opération. Au fait, au décollage, on vous fait éteindre votre baladeur pour éviter les perturbations électromagnétiques et là, 6 caméras peuvent continuer à tourner ? Surtout que, depuis le 11 septembre, j’imagine bien la tête du contrôle avec une valise noire percée de 6 trous laissant entrevoir de l’électronique …

C’est bien tenté Delta Airlines, mais la prochaine fois, quitte à faire une vidéo idyllique, il vaudrait mieux assumer son côté truqué et pas tenter de faire passer ça pour du pseudo-amateur.

Vol et vie privée, avec LAPI

Relayée par Motomag, une information du Courrier Picard a attiré mon attention sur un élément dont aucun des deux journaux ne parle. Un système dédié au repérage des véhicules volés est installé sur le toit de véhicules de la Gendarmerie. Son nom en dit toutefois un peu plus : LAPI, soit lecteur automatisé de plaques d’immatriculation.

En fait, LAPI scanne (à 360°) toutes les plaques d’immatriculation qui passent à proximité. Bien évidemment, c’est un sérieux atout pour repérer un véhicule volé. Enfin, si le voleur n’a pas changé la plaque auparavant. Mais ce qui est plus inquiétant, c’est la destination des plaques scannées. Si le véhicule n’est pas volé, le numéro identifié est-il détruit ? Sans ça, voilà un superbe outil pour savoir qui est où est quand. Installé un peu partout, c’est un système imparable pour suivre quelqu’un à la trace, même s’il n’a pas de téléphone portable. D’autant que les LAPI peuvent être installés au niveau des péages (urbains ou d’autoroute) en plus des versions mobiles.

D’après le Courrier Picard, les numéros sont détruits au bout de quelques jours. Combien ? Où sont stockées les infos durant ce laps de temps ? Sont-elles chiffrées ou « librement » accessibles ?
Je sens que les fausses plaques vont se généraliser … Enfin notons le discret rappel :

il ne s’agit pas là de vidéo-surveillance, mais de vidéo-protection

Car, on le sait, la surveillance c’est moche alors que la protection, tout le monde en veut.

Un bel exemple de censure avec la Hadopi et LCP

Hier, Numerama indiquait que LCP (La Chaine Parlementaire, canal 13 sur la TNT) avait publié une vidéo expliquant que les députés avaient ridiculé la HADOPI. De manière finalement peu surprenante, cette vidéo a été rendue inaccessible, avant de revenir, plus longue et sous une forme différente, modifiant la conclusion. D’ailleurs, même le titre à changé, passant de Hadopi ridiculisée par les députés à Hadopi a présenté son premier rapport d’activité à l’Assemblée.

Si là, on n’est pas dans le cadre de la censure, je n’y connais plus rien. À moins que LCP ne dise que la première version était une version non finalisée mise en ligne par un stagiaire qui a fait une bourde.
Cette institution, qui ponctionne des millions d’euros au nom de la protection de la Culture, semble avoir du mal avec la liberté d’expression. Apparemment, la démocratie, c’est de moins en moins « cause toujours » et chaque jour un peu plus « ferme ta gueule ».

Téléphonie : Premières infos sur l’iPhone 6

Tu cherches déjà à revendre ton iPhone4 car la cinquième génération arrive et tu ne voudrais pas passer pour mec (ou une nana) à la bourre ? Il est primordial pour toi d’être à la pointe de la modernité, en tête du hype, le plus early des early adopters ? Alors, prépare-toi à rester scotchée à ton fauteuil à roulettes. La vidéo qui suit présente les premières infos de l’Apple iPhone 6, avec une technologie incroyable, qui va renvoyer FaceTime aux oubliettes et fera dire, à coup sûr, lors de la Keynote :

C’est une révolution ! (faut tout racheter)

Je vous laisse découvrir les incroyables améliorations de ce nouvel iPhone, qui abandonne au passage le métal et le verre.

Cette pub parodique où l’on aperçoit (entre autres) Anthony Kavanagh est assez proche des vidéos d’auto-félicitations de la firme de Cupertino, et les arguments sont avancés avec le même aplomb, j’ai trouvé ça assez amusant.

Source : Android-Forum via Nikopik

J’adore : Alimation

Midi vingt-huit, c’est l’heure de manger. Ça tombe bien, c’est le sujet de la vidéo qui suit, et qui inaugure la catégorie « Coup de cœur ». Filmée et montée par Alexandre Dubosc, Alimation dure à peine plus de deux minutes, mais a tout pour faire resurgir l’âme d’enfant. Ça bouge (merci le stroboscope) et ça semble magique. Mention spéciale au Flamboisier pour la mise en images du jeu de mots.
C’est bien conçu, très bien pensé et ça donne le sourire. Que demander de plus ? Bon visionnage, moi, j’passe à table !

Toyota impose l’électrique au Nürburgring

Fan de sport auto ou dingue du joypad sur Gran Turismo, vous connaissez le Nürburgring Nordschleife. La boucle Nord de ce tracé mythique, longue de 20,8 km est un enfer à mémoriser et un cauchemar pour trajecter. Ce circuit est devenu une référence pour les constructeurs désirant prouver que leur voiture est une vraie sportive. Et Toyota vient de calmer les sceptiques avec la TMG EV P001, une voiture électrique qui a de quoi impressionner les plus blasés.

La Boucle Nord avalée en moins de 8 minutes

Deux moteurs, une puissance totale de 375 chevaux, mais surtout un couple monumental de 80 daN.m. À titre de comparaison, une Audi R8 affiche 420 chevaux mais un couple de « seulement » 43 daN.m. Et sur un moteur électrique, le couple maximum est disponible tout le temps, ce qui change la donne pour un tour de piste. On le voit d’ailleurs bien sur la vidéo, avec un pilote qui se bat pour garder la trajectoire à chaque accélération. Le précédent record du tour avec une électrique était de 9′ 01″ 138. Aux mains de Jochen Krumbach, la Toyota vient de claquer un incroyable 7′ 47″ 794. Y a pas à dire, au niveau des performances brutes, l’électrique ne va pas tarder à venir chatouiller les thermiques en compétition. Pour le bruit, ce sera affaire de goût. Il y a un côté Tie-Fighter qui ne me déplaît pas.

Logiciel : Une pub avec et pour VLC

Surprise ce matin en regardant BFM TV : lors d’une des coupures pub, une voix dit « avez-vous déjà regardé un film … avec un plot ? » tandis que le plot illustré ici à droite tombe du haut de l’écran. Juste après, on voit que l’annonceur est 01Net, à propos de sa rubrique proposant des téléchargements de logiciels. Le nom de VLC est cité, et même s’il n’est pas précisé que ce logiciel ô combien puissant et pratique est issu du monde de l’Open Source et du Logiciel Libre, j’y vois un signe encourageant.

Pourquoi ? Tout simplement parce que les projets GPL à succès sont généralement présents sur plusieurs systèmes d’exploitation, de Windows à Linux en passant par Mac OS. Et si un utilisateur peut garder ses repères pour les logiciels qu’il utilise, l’OS en lui-même devient alors « accessoire » car il ne bride pas l’utilisateur au niveau des logiciels qu’il pourra y utiliser. Et c’est bien là là force principale du Logiciel Libre : montrer aux gens qu’ils peuvent avoir le choix. Et donc, qu’ils sont libres ; ce qui finit toujours par donner de bonnes idées.

Épris de court : Le Visiteur du Futur

J’ai un peu de mal avec les centaines de liens vidéo que tout le monde invite à consulter sur FaceBook, Twitter ou par mail. Et pourtant, il y a une série qui m’a bien plu l’an passé. Intitulée le Visiteur du Futur, cette série française de courts épisodes ne manque pas d’atouts.
Au centre de l’intrigue, un mystérieux cinglé qui apparait subitement pour empêcher les gens de réaliser un acte anodin, dont il est persuadé qu’il va déclencher des évènements incroyables. Au passage, il pourrit l’existence de sa « victime » sans jamais vraiment prouver qu’il vient bien du futur. Habitué aux voyages dans le temps depuis les sagas Retour vers le Futur et Terminator ? Imaginez le même, mais version loser 😉
Si vous n’avez jamais vu un épisode, je vous laisse jeter un œil à la playlist.

Par la suite, ou si vous avez déjà visionné la première saison, voici l’épisode de lancement de la seconde saison. Plus long, l’épisode est mieux construit. François Descraques prend ici un virage vers des courts plus professionnels, sans sombrer dans l’ennuyeux. J’attends de voir si toute la saison vaut le coup, mais pour le moment, j’apprécie ce retour, en espérant que le futur en vaille la peine.