Archives par mot-clé : tablette

Wacom Inkling : Le renouveau de la tablette ?

Voilà bien ZE produit qui va intéresser les fans de dessin, et ma liste de contacts, quel que soit le réseau social, en contient un paquet. Cette tablette, produite par Wacom, référence en la matière est à la croisée des chemins entre le dessin sur papier, et la possibilité de griffonner n’importe où et n’importe quand, et le dessin sur ordi, avec toute la puissance des outils associés.

Ici, le stylo, qui gère 1 024 niveaux de pression, écrit réellement, sur du papier ou tout autre support. Le module Wacom, placé en « haut » de la feuille, enregistre les déplacements du stylo et stocke le dessin de manière numérique. Il permet même, et là c’est la cerise sur le McDo, de gérer plusieurs calques.
Une fois de retour chez soi, ou au bureau après une pause déjeuner créative, le transfert vous offre vos dessins, numérisés, directement disponibles sous vos logiciels préférés. Et même en vectorisé si vous préférez. Alors, qui va craquer ? C’est bientôt dispo et ça vaut 170 €.

via LesNumériques

Apple retarde l’iPad 3 : Et alors ?

Un article de Numerama indique ce matin que Apple va retarder l’arrivée de la troisième version de la tablette iPad car il leur est apparemment difficile de trouver un fournisseur capable de livrer en nombre suffisant des écrans de très haute résolution (Retina Display). Soit.
Mais c’est la phrase suivante qui m’a étonné :

Toujours selon Digitimes, ce retard obligerait les concurrents à reporter également leurs propres lancements de tablettes concurrentes. Le privilège du leader.

Tout faire pour ne surtout pas être en tête ?

En résumé, comme Apple retarde l’iPad 3, la concurrence se retarde aussi. Il y en a qui pensent vraiment que le seul plan viable est de sortir, 15 jours après Apple, une tablette en reprenant les caractéristiques techniques ? Si un fabricant décide de sortir une tablette de 10 pouces, avec une définition proche de 2048 × 1536, il marquerait, à mon sens, de gros points et ferait figure de constructeur novateur. Alors que la partie matérielle de l’iPad 3 est grandement connue, voir les autres constructeurs patienter pour ensuite prendre le train en marche  me chagrine. Comme s’ils donnaient de leur plein gré les outils pour rester à la traîne, commercialement parlant.

Et si l’iPad 3 était le début de la fin de la domination pour Apple ?

Et pourtant, alors que Apple tabasse à grands coups de procès pour assurer sa suprématie (avec la Samsung Galaxy Tab ou la Motorola XOOM), cette arme risque de se retourner contre elle.

Pour commencer, les preuves avancées dans le procès contre la Galaty Tab de Samsung pourraient bien avoir été falsifiées. C’est expliqué brièvement sur le JdG et bien visible en page 28 de ce document, fourni par Apple. Si la fraude est avérée (et qu’on n’accuse pas un stagiaire sous Photoshop …), cela pourrait porter un très sale coup à l’image de Apple, pour le public mais surtout pour les éventuelles plaintes à venir.

Mais surtout, le rachat de la branche « téléphonie mobile » de Motorola par Google permet à ce dernier de mettre la main sur plus de 17 000 brevets. Certes, tous ne sont pas récents. Mais plusieurs sont utilisés par Apple. Et si Google décide subitement d’interdire à Apple d’utiliser ces brevets, même contre de grosses sommes, que fera Apple ? Comme l’explique fort bien cet édito de MacBidouille, Apple a une force qui peut vite se transformer en faiblesse : ils font tout fabriquer par des tiers. Que se passera-t-il si ces tiers décident de garder pour leurs propres produits les composants qu’ils livrent actuellement à Apple ?
Du coup, on peut imaginer Samsung sortir une Galaxy Tab S (tiens, si je déposais le nom ?) avec un écran incroyable, fabriqué par eux, et non vendu à Apple. Du coup, un hypothétique iPad3 voulant singer la tablette Samsung se retrouverait passible d’interdiction en cas de procès. Amusant retournement de situation, non ?

C’est également pour ça que je suis persuadé que Apple peut commencer à trembler, car il ne reste sans doute que quelques mois avant que son statut de « leader à suivre » ne soit très fortement menacé.