Archives par mot-clé : permis

Tabasser plus pour gagner plus

Amis motards, prenez garde, les étrennes risquent fort de durer 12 mois. Lu sur le site de L’Express, via Motomag :

De 11 000 à 20 000 euros brut: la prime annuelle que toucheront les préfets pour l’année 2009 variera en fonction de leurs performances. Le ministre de l’Intérieur, Brice Hortefeux, a souhaité qu’ils soient plus ou moins récompensés selon leurs résultats en matière de lutte contre la délinquance ou de sécurité routière.

Passons sur le fait que leur prime corresponde à un an de salaire pour nombre des Français et sur la définition donnée du mérite dans Prime au mérite
Ce qui me hérisse le poil, c’est de voir qu’en proposant à quelques personnes de voir leur salaire augmenter, on va favoriser une répression à outrance. Eh oui, car un bon résultat de sécurité routière, ne nous leurrons pas, ça se chiffre en nombre d’interpellations, de permis retirés et de « voyous » jugés au tribunal pour des « crimes » comme un excès de vitesse.
C’est génial l’excès de vitesse : c’est télégénique, ça fait bondir la masse qui dira que « oui quand même, avec tous ces gens qui roulent trop vite … ».

Une fois de plus, on pare au plus pressé. Pas d’amélioration de la formation, qui éviterait bien des accidents. Pas de réflexion sur l’état des routes et des aménagements à y faire. En revanche, on tape sur ce qui fait environ 4 000 morts par an (mais combien de blessés … ?). On oublie du même coup de préciser que ce qui est dangereux, ce n’est pas de rouler vite, mais de rouler trop vite au regard des conditions et de l’environnement. La nuance échappe à beaucoup, mais elle a pourtant son importance.

Allez, bonne année aux préfets qui toucheront une prime qui récompensera les actions zélées. Bonne année à tous ceux qui verront là une belle manière d’éviter aux plus jeunes de trouver la mort sur les routes. Et qui oublieront − sciemment ou non − qu’il y a (entre autres, mais la liste est longue) près de 10 000 personnes qui se suicident chaque année en France. Mais ça, on n’en parle pas, alors que c’est la seconde cause de mortalité chez ces mêmes jeunes de 16 à 25 ans. Il est tellement plus simple de punir que de chercher à comprendre.

Billet en copie depuis les Forums de L’Équipement.fr.