Archives par mot-clé : niel

Free Mobile : Et le gagnant est …

… moi, vous, enfin un peu tout le monde.

La conférence a pris fin et Xavier Niel a − excusez du peu − atomisé la concurrence. Il a clairement exposé le système de tarification de Bouygues Telecom, Orange et SFR pour démontrer comment le consommateur se fait plumer depuis des années. Prix du hors-forfait, des SMS, bridage des données, etc, tout y est passé.

En résumé, un forfait illimité (sms, voix vers 40 destinations et internet) va à présent coûter 19,99 € (je ne m’étais pas beaucoup trompé hier). Et du vrai internet hein, pas un simple web. Il a bien cité les newsgroups et le peer2peer. Le fair-use est de 3 GB. Passé cette quantité de data, le débit est limité. Mais franchement, 3 GB par mois, pour avoir testé, il faut y aller … Ce forfait passe à 15,99 € pour les abonnés Freebox.

Mais le coup de maître, c’est d’avoir expliqué pourquoi le « forfait RSA » voulu par le Gouvernement est une arnaque. Free sort un forfait minimal (1 heure d’appels + 60 sms) à 2 € ! 5 fois moins cher que ce que les opérateurs clamaient être le minimum possible (sinon ma pauvre dame, ils perdaient des sous, etc). Pour les abonnés Freebox, il sera difficile de trouver mieux puisque ce forfait est offert. Oui, 0 €. Au moins, c’est un chiffre rond.

C’est la fin des MVNO comme Virgin Mobile, NRJ, etc et la mort des cartes prépayées de type Mobicarte. Et franchement, tant mieux.

J’ai fait le calcul, ici, avec deux forfaits, dont un peu utilisé, ça fera donc 17,99 € en tout (les offres pour abonnés Freebox sont limitées à une par foyer). Soit 43 € d’économisés chaque mois. 504 € sur l’année, rien que ça … Et chez vous ?

Il reste le souci du téléphone à acheter « plein pot ». Jusqu’ici, son prix était gommé par une subvention, que l’opérateur récupérait en 6 mois au vu des tarifs globaux. Là, il faudra acheter son téléphone, avec une offre sur 12, 24 ou 36 mois, sans frais. Il faudra faire les calculs, mais même avec un téléphone top-moumoute, ça permet d’avoir un tout illimité pour environ 40 € par mois. Même là, la concurrence n’est pas au niveau. Je pense que les services clients vont recevoir un paquet d’appels pour négocier les tarifs sous peine de départ.
Et à propos des renouvellements de mobiles : ne plus passer par les subventions permettra aussi de montrer à certains qu’un téléphone, ça coûte des sous. Si ça peut en inciter à ne pas changer tous les ans et garder un peu leur appareil, qui n’est pas si dépassé que le marketing veut bien le dire, c’est aussi ça de gagné.

TVA : Free et ses nouveaux tarifs

Ce billet est la suite − ou plutôt la version longue − du commentaire que je viens de poster sur l’excellent blog du Nain Posteur à propos des augmentations à venir des tarifs de Free, et notamment de cette application des nouveaux taux de TVA. On en parle déjà partout, je ne répèterai donc pas la base des annonces. La TV chez Free va coûter 1,99 € à ceux qui souhaitent utiliser l’option (bientôt facultative donc) ? Tant mieux pour tout le monde !

Contrairement à beaucoup, je ne vais pas me plaindre pour l’option TV. Ceux qui avant ne l’utilisaient pas (et la payaient pour rien) payeront toujours autant, sans avoir accès à la TV. Ceux qui l’utilisaient, et sont donc soumis de plein fouet à cette hausse de la TVA, payeront ladite TVA. Les hurleurs qui disent qu’ils ne veulent pas payer le même prix pour un douple-play quand ils n’avaient pas l’usage de ce triple-play sont tellement … Français (à râler pour le sport) 😉
En revanche, je suis comme le Nain Posteur, à me demander quelle est la justification de cet « accès à la boucle locale » facturé 5,99 € sans autre explication.
Pour ceux qui ne sont pas dégroupés, là, ce n’est plus un coup de massue, mais un coup de Jarnac, qui fait que pour plus cher, on aura tout juste autant qu’avant, voire moins, et ça, Monsieur Niel, ça va faire beaucoup de mal à l’image de votre enreprise, les clients vont passer du « j’ai Free, j’ai tout compris » à « j’ai Free, j’ai plus tout, mais j’ai rien compris ».

En ce qui concerne les sangsues d’ayant-droits à qui l’ont doit déjà les taxes pour copie privée, les DRM, HADOPI et autres chinoiseries du Web français, j’irai cracher sur leurs tombes.

Ultime question : pourquoi personne dans les médias ne se scandalise d’une TVA qui fait gonfler les prix quand elle augmente, mais ne les pas fait baisser quand elle est passée de 19,6 % à 5,5 %, parfois sur la moitié du tarif, même quand la TV n’était pas disponible ?