Archives par mot-clé : mobile

Free Mobile : Si j’étais Xavier N.

C’est évident, je ne suis pas Xavier Niel. Si c’était le cas, ce blog aurait plus d’allure, plus de 100 000 personnes seraient abonnées à mes tweets, et mon coiffeur serait en prison. Mais à l’heure où le lancement de Free Mobile agite une nouvelle fois les rédactions web, on peut se laisser aller à quelques souhaits et délires, non ?
Je l’avais dit il y a quelques jours :


Scoop ! On a jamais été aussi proches du lancement de #FreeMobile et demain, ce sera encore moins loin … Si si, j’vous jure !
@PtitLu
P’tit Lu

Et c’est toujours vrai ! Il faut dire qu’après les rumeurs délirantes parues au mois d’août et reprises par de nombreux sites qui étaient plus pressés de squatter la première page dans Google Actus que de vérifier leurs sources, on a eu droit à une agréable période de calme.

Free Mobile : On ose le tout gratuit ?

Et voilà que ce matin, ça repart. D’après Pierre-Henri de Menthon, directeur délégué de la rédaction de Challenges, les internautes clients de Free ne devraient pas tarder à recevoir une carte SIM par la Poste, afin de tester le service durant un mois. L’information a techniquement de quoi être plausible. Cela permettrait à Free de tester une montée en charge progressive de son service. Et comme ce serait gratuit durant cette période (assez lourde en volume d’appels), les plaintes devraient être modérées.

Commercialement, le risque est faible, même avec une gratuité totale. En effet, sur tous ceux qui recevront une carte SIM, peu auront un téléphone déjà désimlocké permettant de bénéficier immédiatement du service. De plus, le fait de recevoir un nouveau numéro pour ce test va en freiner un grand nombre. Après tout, ils ne pourront pas être appelés par leurs interlocuteurs habituels.
Pour agacer la concurrence, ce serait en revanche rudement bien joué ! Si l’opération débute le 17 décembre comme annoncé, c’est l’occasion rêvée de faire douter les acheteurs à une semaine de Noël, période où beaucoup sont prêts à craquer pour un renouvellement de contrat, par le biais d’un nouveau téléphone. Allez, soyons fous, imaginons que Free décide d’offrir un accès total à ses services durant un mois. Appels, SMS, MMS, et surtout, données en illimité. À l’issue du test, Free pourrait alors proposer de conserver l’abonnement en bénéficiant de la portabilité du numéro de l’ancien opérateur. Mais à ce moment là, quelles pourraient être les offres de Free Mobile ?

Objectif : Exploser la concurrence

On a tout lu sur les hypothétiques tarifs à venir. Comme j’estime ne pas être moins crédible que ceux qui ont lu dans des entrailles de poulet avant de publier certains scoops, si j’étais Xavier Niel, voilà ce que je ferai (avant de filer chez le coiffeur).

Avec un trafic Wifi illimité, une connexion automatique au réseau FreeWifi et la VoIP, les appels vers les fixes seront offerts, en illimité, depuis un forfait Free Mobile. Pour les autres appels, il faut faire dans la simplicité, avec un tarif clair : 4 € de l’heure (et du giga de données) vers les mobiles, avec un forfait auto-adaptable. Et pour frapper fort, ce tarif serait divisé par deux pour ceux ayant en même temps un abonnement Freebox.
Là, Free est certain de rapatrier un grand nombre d’abonnés pour le mobile ET internet, soit 2 €/h. Imaginez, vous êtes client  avec une Freebox, et pour 6 € vous avez droit à 3 heures d’appels (+ illimité vers les fixes) et 3 Go de données en 3G (illimité en FreeWifi). Voilà qui pourrait en motiver un paquet à abandonner Orange, SFR ou Bouygues pour prendre le pack complet chez Free. Ajoutez à ça un plafond « tout illimité » pour 20 € (soit 10 heures d’appels avec ma grille de calcul) et vous captez aussi les pros.
Certes, il y aura toujours ceux qui vont profiter du système et télécharger comme des gorets sur leur téléphone. Mais pour ce 1 % de furieux, on a gagné un grand nombre des clients qui auront un usage « classique » et rempliront les caisses via leur double abonnement internet+mobile. Et au passage, ce sont autant de clients en moins pour les trois gros, qui devront très vite s’adapter, et enfin faire chuter leurs prix.

Ajoutons à ça les Femtocells qui permettront de moins dépendre du réseau 3G pour tout faire transiter en VoIP, et on peut avoir un aperçu de la puissance de frappe dont dispose Free à 10 jours du lancement annoncé (par Challenges) de son beta test géant.
Vous pensez que je délire avec mes idées de services et de tarifs qui ne sont connus que de 5 personnes ? Allez, si je perds, je paye une pizza à ces cinq là, et j’ajoute une coupe de cheveux pour Xavier Niel !

Accélérer l’arrivée d’une Freebox Révolution

Sans bouger de chez soi en plus. Depuis quelques jours, suite à un déménagement de ligne couplé à une migration de box, mon suivi de commande est bloqué sur « Colis en cours de préparation » (cf ce billet). L’assistance via le chat n’a rien pu me dire de plus (et en boucle) que :

Pas de délai, il faudra être patient.

Ayant demandé comment ça allait se passer pour la facturation, vu que l’abonnement mensuel de la v6 est plus élevé que la v5 (environ 38 € au lieu de 30 …), on m’a toutefois dit que j’aurais le droit de payer plein pot puisque je pouvais déjà utiliser ma ligne. Oui, mais avec la v5, et donc sans les services de la Freebox Révolution !
Hier soir, j’ai donc téléchargé, dans l’interface de gestion Free, le formulaire de résiliation. Je ne l’ai ni rempli ni renvoyé. Bingo, ce midi, un appel du service clients Free.

Le bonheur c’est simple comme un coup de gueule fil

Après avoir expliqué ce qui m’agaçait, la demoiselle m’a expliqué que mon cas (migration couplée à un déménagement) est celui qui prend le moins de temps, que «oui oui oui, votre Freebox va arriver très vite, d’ici une semaine maximum ». Apparemment, Free a contacté UPS pour mon colis le 29 août. Je travaille souvent avec UPS et je connais leurs délais. Si Free dit vrai, mon colis devrait donc être enlevé chez eux aujourd’hui ou demain et arriver d’ici mardi, au plus tard.
En un coup de fil, on est donc passés d’un délai inconnu et non communicable à un colis quasiment parti hier. Un conseil : pour faire bouger le service client de Free, demandez à résilier via votre interface client. Ça a un effet bœuf !

Ça démarche pour Free Mobile

Sur la fin de l’appel (de 20 minutes quand même), on m’a demandé si l’offre Free Mobile était susceptible de m’intéresser, sans toutefois m’en dire plus sur les offres à venir. Mais apparemment, je vais être rapidement recontacté à ce sujet. Je vous tiens au courant.