Archives par mot-clé : media

Y a un peu plus, je laisse ?

Alors que le CISR avait annoncé avec fracas que les panneaux annonçant les radars seraient supprimés, et que Nicolas Sarkozy ait ensuite certifié que « non, [il] ne reviendrait pas sur cette décision », une marche arrière s’initie doucement. Rien de radical, car le Gouvernement parle de « phase de démontage suspendue ».
Suspendue et non annulée, (grosse) nuance ! La technique est connue, les ficelles un peu grosses, mais ça marche encore : on fait deux pas en avant et ensuite un pas en arrière pour calmer la foule, sans parler des autres mesures annoncées par le CISR et qui restent apparemment au programme. Mais pour ça, il y a les mouvements planifiés pour le 18 juin.

Ce qui m’amuse, c’est l’image trouvée aujourd’hui, et qui résume magnifiquement bien la méthode dite des « ballons d’essai ». On fait dire à un membre du Gouvernement une énormité inconcevable, et selon les réactions, on s’adapte. Accessible en cliquant ici ou sur la miniature à droite, cette image est assez grande mais savoureuse.
Vous êtes outrés par une proposition ? Ne vous en faites pas, dans deux ans, elle reviendra sur le tapis, avec un nouvel emballage et vous finirez par vous la voir imposée.

Hep ma brave dame, pour votre commande d’entraves à la démocratie, y a un peu plus, je laisse ?

Racisme ordinaire, et en chanson

Honnêtement, je ne pensais pas lire un jour une telle nouvelle. Un article du Midi libre m’effraie sur ceux qui habitent pourtant le même pays que moi.

Une institutrice a décidé d’apprendre à ses élèves une berceuse, tirée d’un dessin animé. Cette chanson a été écrite par une personne ayant officié pour Aznavour et Hallyday. Cette chanson est logiquement prévue pour la kermesse de fin d’année. Elle n’est pas en français, mais cela arrive souvent. Hélas, ici est tout le problème pour quelques parents d’élèves. Car la comptine disant que « Petit enfant deviendra grand, il franchira les océans, il sauvera la fée des djinns et tous les deux seront heureux, seront heureux » n’est pas en anglais ou en espagnol. Non, elle est en arabe. Horreur et consternation chez certains parents, qui très courageusement, ont pris la plume pour défendre leurs idées … avec une lettre anonyme.

Et d’y préciser que l’enseignante devrait plutôt apprendre aux marmots les paroles de la Marseillaise.Voir que certains préfèrent apprendre à des enfants une chanson en français mais révolutionnaire et franchement non-pacifique plutôt qu’une chanson un peu naïve mais faite pour les enfants car en langue étrangère (et surtout arabe, bouh c’est pas bien, la télé dit tout le temps qu’ils sont méchants).
Mais surtout honte que ce soit par lettre anonyme que certains se plaignent. Les délations de ce genre  me filent la nausée. Et ceux qui se disent fiers d’être Français et de défendre la France par de tels agissements devraient retourner à leurs livres d’Histoire pour se remémorer les heures auxquelles leurs agissements font malheureusement penser. Une fois de plus, le racisme ordinaire s’invite sur le devant de la scène, triste démonstration de l’efficacité des discours équivoques de nombreux politiques jouant sur la peur de l’autre pour mieux faire oublier leur travail de sape généralisée.