Archives par mot-clé : france

Ces terroristes d’Anonymous

TF1 et Christophe Barbier l’avaient laissé entendre, on en a désormais la certitude : les Anonymous sont des terroristes ! Si si, j’en veux pour preuve qu’un homme vient de passer 60 heures en garde à vue car son site redirigeait vers un serveur IRC (un serveur de chat en direct)du collectif..

Censurer un site efface-t-il les causes de la protestation ?

Cette incroyable info est révélée par PC INpact (une fois de plus !). Le propriétaire du site explique :

je ferme le service de redirection jusqu’à la fin de la procédure. J’ai besoin de fumer, après 60 heures de garde à vue par la DCRI et un juge français.

Vous avez bien lu : il a été arrêté et interrogé par des gens chargés de la Sécurité du Territoire. De la même manière que vous le seriez si vous projetiez un attentat ou étiez au cœur d’un important complot. Faut-il en déduire que les Anonymous sont pris tellement au sérieux par l’État qu’il est interdit d’en faire mention ? Un simple lien permet aux gens curieux d’aller s’informer, pas d’adhérer à l’intégralité de la démarche. Il permet de se faire son idée pour ensuite agir, ou non, selon ses propres souhaits.

À l’avenir, doit-on craindre que le simple fait de parler d’eux ou de rediriger vers propos des Anonymous entraînera un passage au poste pour subversion ?

Ha, je vous laisse, on frappe à la porte …

Bon courage … avec ton président

La citation de la semaine nous vient d’Amérique du Sud, avec un président nouvellement élu qui déclare :

J’ai une grande admiration pour le président français Nicolas Sarkozy, un homme qui possède beaucoup de leadership et de force

Certes, la majorité l’a voulu, et donc tout le monde l’auras. Mais à toi, électeur chilien qui n’a pas voté pour Sebastian Piñera et prend peur en voyant ce qu’il se passe en France, bon courage !

Sources : Le Temps, Le Monde

Je ne suis plus Français

Je le pensais pourtant, c’est inscrit sur mes papiers.
Mais à la lecture d’un édifiant article paru sur le site du journal Le Monde, je me rends compte que ce n’est pas si naturel.

Un Français, m’a-t-on appris à la mairie du 17e arrondissement de Paris, c’est, depuis peu, une personne née en France, d’au moins un parent né en France !

D’après les différents témoignages publiés, depuis 2007, la procédure a changé et s’est considérablement durcie. Donc, je ne suis plus français car né en France de parents naturalisés mais nés à l’étranger. Soit. Si on suit cette logique, mes enfants devraient être français, et je devrais leur expliquer que leur père est un étranger. Ceci dit, vu l’état de la France, serait-ce un mal … ?