Archives par mot-clé : fmi

Pas de notion de l’argent ?

Quand on vous parle de sommes d’argent avec plusieurs zéros, vous décrochez rapidement ? Voilà de quoi mieux comprendre. L’infographie en question est en anglais, mais elle est aisément compréhensible : www.wtfnoway.com

Passés les jolis premiers tas d’argent, on arrive à 100 millions de dollars. Finalement, c’est « juste » une palette de billets de 100. Pour arriver au milliard (billion en anglais), ça cause déjà un peu plus. Mais la petite phrase présente sous les 1 000 milliards de dollars (un trillion dans le texte) est éloquente :

Si vous aviez dépensé un million de dollars par jour depuis la naissance de Jésus, vous n’auriez pas encore dépensé mille milliards de dollars … mais environ 700 milliards. Le montant dont les banques [américaines] ont été renflouées lors de la crise.

Et là, ça ne remet pas un peu les choses en place ? Attendez, on continue.

Une dette insurmontable ?

Juste après, à côté de la Statue de la Liberté, figure un tas de 15 000 000 000 000 de dollars. Quinze mille milliards de dollars, quasiment le montant maximal de la dette autorisée pour les USA. Un plafond qu’ils s’évertuent à avoir le droit de dépasser. Histoire de sauver la face … pour combien de temps ?  L’article finit par une représentation de la somme de 114 000 millards de dollars, somme dont devraient disposer les USA pour être totalement solvables au regard des dépenses qu’ils devront engager prochainement. Inutile de dire que cette somme n’est pas en leur possession.
On pourrait dessiner des cartons de billets à côté du Parthénon, mais je ne suis pas certain que les rapports soient aussi affolants. Et donc, question, quand un État comme les USA se déclare en faillite, il se passe quoi pour le reste du Monde et au quotidien ? Ne rigolez pas, on ne devrait pas tarder à le savoir …

États, dette et grosses firmes

Deux infos sans rapport mais révélatrices quand on les met en parallèle. L’une vient d’un quotidien informatique, et l’autre d’un quotidien national « classique ». Je vous laisse le titre et le lien avant toute chose.

Google contracte sa première dette – Clubic
Les USA à trois mois de la faillite – Le Figaro

La première nous apprend que Google, firme privée, dispose de 37 milliards de dollars (37 000 000 000 !) de fonds propres et peut donc en emprunter 3 sans sourciller. La seconde, que les États-Unis approchent de la somme « interdite » de 14 000 milliards de dollars de dette. Et là, tout le monde s’affole (avec raison).

Si les montants sont peu comparables, tout comme les raisons de telles dettes, c’est une fois de plus la preuve que les États, quels qu’ils soient, ne pèsent plus rien face à la puissance financière des grandes firmes. En gardant à l’esprit que Google est, par rapport à d’autres, une toute petite firme avec peu de moyens. Pour rappel, Microsoft vient de s’offrir Skype en déboursant 8,5 milliards de dollars … en cash.

Il y a donc de nombreux pays qui pourraient être rachetés par des entreprises privées, officiellement. Et officieusement ?