Archives par mot-clé : énervé

De l’art de la copie discrète

« ou pas » comme on dit de plus en plus souvent. Et un bel exemple avec ce site, nommé Sureté-Moto. Pensé comme un blog d’actu, il affiche une présentation de blouson airbag qui me rappelle quelque chose. Je lis le chapeau, les premières lignes … vraiment, je pense avoir déjà lu ça quelque part. Ha ben oui, sur www.lequipement.fr en début d’année. C’est même flagrant avec la photo d’illustration dans l’article, qui vient de chez nous et affiche Loïc, auteur de l’article lors du salon de Milan … 2009.

J’ai regardé le reste du site, et il y a de nombreux « articles » que j’ai l’impression d’avoir lu sur d’autres sites, mais je n’ai pas pris le temps de comparer. Enfin pour cette fois, c’est d’une évidence tellement énorme qu’on pourrait croire que c’est volontaire, puisque le dénommé « sûreté-moto » m’a contacté pour devenir mon ami sur FaceBook, ce qui m’a immédiatement fait consulter son site.

Pour la forme, voici les deux liens :

Comme j’espère bien que ladite présentation sera effacée très vite (on fera le nécessaire pour ça), voici deux captures d’écran pour illustrer la « finesse » de la manœuvre (cliquez pour agrandir).

La version originale
La copie

Moto et cinéma : Les bruiteurs sont-ils sourds ?

Le sujet n’est pas nouveau, les motos sont traitées un peu par-dessus la jambe au ciné dans des films qui cultivent les clichés.

En cherchant dans quel film on trouvait ma moto, j’ai donc trouvé un extrait de ce « merveilleux » film nommé The Medallion. Je ne vais pas juger le film, car ce serait trop violent.
Non, ce qui m’énerve, c’est que dans les films, une moto, ça DOIT faire un bruit de 1000 cm³ mais à 4 cylindres. Sinon, c’est pas une moto, c’est un tracteur (notez qu’il ont sans doute raison). A croire que pour les réalisateurs, si ça fait un bruit de twin, c’est un custom et que pour faire semblant d’aller vite, ça fait nécessairement un son de moto « de course »…

Dans le 1er extrait ci-dessous, notez tout de même le splendide raccord foireux à 5’43 ». Vue du dessus, on voit une Caponord. On distingue ensuite clairement un té de fourche Aprilia, sans parler du compteur. Une fois sur la route, hop, une V-Raptor. À croire que le jour où il fallait filmer la moto du dessus, la Raptor n’était pas arrivée. Ou en panne, faut voir 😉

Pour le bruit, c’est à partir de 1’00 » dans la seconde vidéo :

On ne parlera pas ici de Mission Impossible 2 ou de Torque, mais vous en avez d’autres des exemples de grand n’importe quoi pour la réalité des deux-roues au cinéma ?

Source : L’Équipement.fr via Forums biscuités