Archives par mot-clé : apple

J’ai acheté un Mac !

Mais je n’étais pas au courant …

Joli spam reçu ce soir et, contrairement à beaucoup, presque dépourvu de fautes d’orthographe. Sous le titre « Nous avons reçu votre paiement et votre commande EO202608527 », cette confirmation serait donc envoyée par commande@apple.fr et contient donc le détail de « ma commande ». J’ai donc apparemment acheté un

Apple – Macbook – Ordinateur portable 13″ – Intel Core 2 Duo – 250 Go – RAM 2048 Mo – MacOS X 10.6 – Jusqu’à 10h d’utilisation – NVIDIA GeForce GT 320M – Blanc

Inutile de dire que c’est totalement impossible et que le lien disponible pour ouvrir ma facture est foireux. Déjà qu’il pointait vers www.weezevent.com … Le facture.zip inclus est du même acabit, avec un splendide fichier .vbs qui se révèle bien peu agressif sur ma machine. Pour finir, le listing qui m’a fait marrer :

Montant total de la commande : EUR 595,11
Infos livraison              : commande expédiée en 1 colis
Mode de livraison            : Prioritaire
Conditions de livraison      : Envoyer les articles en un minimum de colis
Total articles (HT)          : EUR 823,18
Livraison (HT)               : EUR 6,68
Emballage cadeau TTC         : EUR 2,17
—————————
Total HT :    EUR 832,03
TVA      :    EUR 163,08
—————————

Montant total pour cette commande :    EUR 995,11

595 € environ pour l’ordi, aucune autre mention d’achat mais un total HT de 823 €. D’où viennent les 228 € de bonus ? L’inflation, ma brave dame, ça file ! Allez, j’ai bien ri, merci les gars. Ceci dit, gageons que ce spam là devrait en affoler quelques-uns car il est indiqué le débit sera fait à la livraison. Y a des facteurs qui vont se faire scruter les matins  …

J’exige mieux que l’iPhone5 !

Il est vrai que je tire sans doute des plans sur la comète, mais à quelques minutes du début de la Keynote d’Apple pour révéler les nouveautés pour lesquelles des dizaines de sites balancent rumeur sur rumeur et qui vaudront sans doute une belle dose de tripotage chez les fanboys, c’est une fuite Android qui a fini de m’agacer.

On veut des téléphones, pas des tabletphones

Autant le dire tout de suite, ce leak ressemble surtout à un bon gros fake. Du pipeau destiné à faire parler. Et ça marche, la preuve … Sur un paquet de sites, dont le Journaldugeek, on entrevoit une photo de ce qui devrait être le prochain Google Phone, produit (encore une fois) par Samsung. Passons sur le fait que la coque ressemble à un classique Nexus S et que le reflet efface trop peu les inscriptions sur l’écran …
Non, ce qui me navre, ce sont les caractéristiques, connues depuis quelques semaines. La taille de l’écran va atteindre 4,65 pouces ! Même en mettant une bordure d’écran minimale, ça commence à faire un beau bestiau, plus proche de la tablette que du téléphone. Remarquez, avec le Galaxy Note dépassant les 5 pouces, Samsung a défriché la voie.
Franchement, une super résolution (le 1280×720 annoncé est intéressant) dans un écran de 4 pouces maximum, ce serait trop demander ? Et un écran mat qui évite de jouer au contorsionniste pour se  cacher des reflets.

À moins que les fabricants ne recommencent leurs erreurs et n’attendent que Apple impose une taille d’écran raisonnable mais ultra-précise avec l’iPhone5 pour ensuite s’accrocher au wagon. Ce ne serait pas la première fois, on l’a déjà vu avec l’iPad2 et le prochain iPad3.
Et si ce soir Apple ne présente pas l’Iphone5, mais uniquement le 4S (formidable marketing tout de même, ils vont réussir à persuader les gens que leur iPhone4 est bon à jeter), je crains fort que les fabricants continuent dans leurs délires de matériel techniquement abouti mais qui n’a pas été pensé pour une utilisation quotidienne normale et … nomade.

Pour Apple, réponse dans 20 minutes. Pour les futurs téléphones Android, d’ici 1 mois, le temps qu’ils s’alignent au lieu d’innover intelligemment. C’est triste. Allez, je vous laisse, je vais affûter mes outils pour fabriquer mon iPhone6.

Applis : Les différences Google / Apple

Entre Android de Google et iOS d’Apple, les guerres d’applications sont légion, et sur tous les terrains. Beaucoup de sites traitant d’informatique publient des actus ponctuelles sur le nombre d’applications sur le Market des vilains ou le Store des gentils (ou le contraire). On a également droit à des comparatifs sur les téléchargements comparés d’une plate-forme à l’autre, à jeu identique, avec Angry Birds comme nouvelle unité de référence.
Mais avant d’être distribué, une application doit être développée, non ? Et là, dur de trouver des infos. N’étant pas développeur, je n’ai donc que ce strip à vous livrer, trouvé au gré de mes pérégrinations twitteriennes. Du coup, je ne sais pas si tout est vrai.
Mais les certificats et le Mac quasi-obligatoire ne me surprendraient pas, tandis que la différence de tarif pour avoir le droit de placer une application sur le Store ou sur le Market me sidère totalement. C’est confirmé, Apple ne fait pas son beurre sur le matériel, et l’iPhone 6 ne va pas inverser la tendance.

Téléphonie : Premières infos sur l’iPhone 6

Tu cherches déjà à revendre ton iPhone4 car la cinquième génération arrive et tu ne voudrais pas passer pour mec (ou une nana) à la bourre ? Il est primordial pour toi d’être à la pointe de la modernité, en tête du hype, le plus early des early adopters ? Alors, prépare-toi à rester scotchée à ton fauteuil à roulettes. La vidéo qui suit présente les premières infos de l’Apple iPhone 6, avec une technologie incroyable, qui va renvoyer FaceTime aux oubliettes et fera dire, à coup sûr, lors de la Keynote :

C’est une révolution ! (faut tout racheter)

Je vous laisse découvrir les incroyables améliorations de ce nouvel iPhone, qui abandonne au passage le métal et le verre.

Cette pub parodique où l’on aperçoit (entre autres) Anthony Kavanagh est assez proche des vidéos d’auto-félicitations de la firme de Cupertino, et les arguments sont avancés avec le même aplomb, j’ai trouvé ça assez amusant.

Source : Android-Forum via Nikopik

Jeu : Les consoles portables sont-elles condamnées ?

La question n’est pas neuve, loin s’en faut. Mais devant les chiffres de vente décevants de la 3DS, au point que Nintendo baisse son prix de 40 % en peu de temps,  alors que les smartphones ont réellement décollé, on peut une nouvelle fois s’interroger. Les téléphones actuels ont des caractéristiques très impressionnantes, et même les futures consoles portables leur seront, techniquement, inférieures. Ajoutons à cela un changement du profil des joueurs, et on peut se dire qu’une page va sans doute se tourner.

Un smartphone peut jouer. Une console ne téléphone pas.

La remplaçante de la Sony PSP, nommée PS Vita, est actuellement officiellement détaillée pour le GamesCon, et JeuxVideo.fr en livre certains éléments :

Ecran : 5 pouces (16:9), 960 × 544, Approximativement 16 millions de couleurs, OLED (Touch screen) Multi touch screen (capacitive type)

Pourquoi je ne parle que de l’écran ? Simplement parce que le joueur lambda et occasionnel se contrefout du reste. Le fameux « casual player », ce joueur aux antipodes du gamer acharné, privilégie le fun et le plaisir d’un petit jeu plutôt que les graphismes ultra chiadés d’un jeu qui demandera 20 heures ou plus pour être fini. Et ce client, il représente non seulement la majorité, mais également celle qui est potentiellement la plus apte à investir. Sur la Sony PS Vita, l’écran fait à peine mieux que les récents smartphones, bien qu »un peu plus grand. Dans quelques mois arriveront des téléphones aux écrans de 4,3 à 4,6 pouces avec des dalles de 1280 × 720 pixels (source 1, source 2). Un affichage HD au creux de la poche …

Et ces téléphones permettront de jouer, regarder un film (pour le Seigneur des Anneaux, on oubliera hein), aller sur internet, chatter, filmer et même – une option de folie – téléphoner. À côté de ça, même avec une jouabilité originale pour cause d’écran tactile déporté sur l’arrière de la console, la PS Vita ne peut rivaliser. Et j’imagine mal un joueur occasionnel dépenser 250 €, hors jeux, dans une console somme toute assez limitée quand un téléphone pas beaucoup plus cher lui en offrira bien plus, même au rayon amusement.
Sony Ericsson s’est déjà lamentablement planté avec le XPeria Play, hybride foireux entre un téléphone et une PSP, Nokia avait essayé les plâtres avec l’ignoble N-Gage. Jouer à Uncharted loin de son salon, ça en fera rêver quelques-uns. Mais sont-ils assez nombreux pour assurer la survie d’une console et les frais de développement des jeux à venir ? Rien n’est, à mon avis, moins sûr.

Sega s’est retiré du marché des consoles et produit aujourd’hui des jeux. Nintendo et Sony devraient commencer à envisager la solution suivante : produire des consoles de salon toujours plus poussées, mais sans délaisser le jeu mobile par le biais de jeux adaptables sur les différents smartphones du marché, que ce soit sur iPhone avec l’Apple Store ou Android via le Market.
En regardant vos usages et ceux de votre entourage, vous achèteriez une console dédiées au jeu mobile ?

Apple retarde l’iPad 3 : Et alors ?

Un article de Numerama indique ce matin que Apple va retarder l’arrivée de la troisième version de la tablette iPad car il leur est apparemment difficile de trouver un fournisseur capable de livrer en nombre suffisant des écrans de très haute résolution (Retina Display). Soit.
Mais c’est la phrase suivante qui m’a étonné :

Toujours selon Digitimes, ce retard obligerait les concurrents à reporter également leurs propres lancements de tablettes concurrentes. Le privilège du leader.

Tout faire pour ne surtout pas être en tête ?

En résumé, comme Apple retarde l’iPad 3, la concurrence se retarde aussi. Il y en a qui pensent vraiment que le seul plan viable est de sortir, 15 jours après Apple, une tablette en reprenant les caractéristiques techniques ? Si un fabricant décide de sortir une tablette de 10 pouces, avec une définition proche de 2048 × 1536, il marquerait, à mon sens, de gros points et ferait figure de constructeur novateur. Alors que la partie matérielle de l’iPad 3 est grandement connue, voir les autres constructeurs patienter pour ensuite prendre le train en marche  me chagrine. Comme s’ils donnaient de leur plein gré les outils pour rester à la traîne, commercialement parlant.

Et si l’iPad 3 était le début de la fin de la domination pour Apple ?

Et pourtant, alors que Apple tabasse à grands coups de procès pour assurer sa suprématie (avec la Samsung Galaxy Tab ou la Motorola XOOM), cette arme risque de se retourner contre elle.

Pour commencer, les preuves avancées dans le procès contre la Galaty Tab de Samsung pourraient bien avoir été falsifiées. C’est expliqué brièvement sur le JdG et bien visible en page 28 de ce document, fourni par Apple. Si la fraude est avérée (et qu’on n’accuse pas un stagiaire sous Photoshop …), cela pourrait porter un très sale coup à l’image de Apple, pour le public mais surtout pour les éventuelles plaintes à venir.

Mais surtout, le rachat de la branche « téléphonie mobile » de Motorola par Google permet à ce dernier de mettre la main sur plus de 17 000 brevets. Certes, tous ne sont pas récents. Mais plusieurs sont utilisés par Apple. Et si Google décide subitement d’interdire à Apple d’utiliser ces brevets, même contre de grosses sommes, que fera Apple ? Comme l’explique fort bien cet édito de MacBidouille, Apple a une force qui peut vite se transformer en faiblesse : ils font tout fabriquer par des tiers. Que se passera-t-il si ces tiers décident de garder pour leurs propres produits les composants qu’ils livrent actuellement à Apple ?
Du coup, on peut imaginer Samsung sortir une Galaxy Tab S (tiens, si je déposais le nom ?) avec un écran incroyable, fabriqué par eux, et non vendu à Apple. Du coup, un hypothétique iPad3 voulant singer la tablette Samsung se retrouverait passible d’interdiction en cas de procès. Amusant retournement de situation, non ?

C’est également pour ça que je suis persuadé que Apple peut commencer à trembler, car il ne reste sans doute que quelques mois avant que son statut de « leader à suivre » ne soit très fortement menacé.

Etats (Unis), dette et … Apple

Comme quoi, il n’a pas fallu attendre bien longtemps. Il y a deux mois, je comparais le niveau de la dette US avec les capitaux de Google. Ce matin, le site the Next Web annonce que le trésor de guerre de Apple est supérieur au cash dont dispose le gouvernement des USA …

Apple dispose d’un peu plus de 76 milliards de dollars en réserve, contre 73 pour les USA. Comme l’indique justement TNW, il était courant de dire que certains grosses entreprises étaient plus riches qu’un petits pays. À présent, une entreprise est plus riche que les USA. Et il y a fort à parier que cela ne va pas aller en s’arrangeant. Et si vous n’arrivez pas à vous représenter l’état de la dette US, cette infographie pourrait vous aider.

Tablettes : La course aux armements

J’avais en tête un billet sur le tarif des nouvelles tablettes annoncées pour 2011, qui semble avoir été désignée pour être l’année de la déferlante, mais le Nain Posteur a déjà commencé dans un billet posté ce matin. J’y reviendrai mais je suis pour ma part assez surpris des annonces faites actuellement au salon MWC de Barcelone, où les fabricants présentent leurs nouveautés 2011 et projets pour la suite de la décennie.

L’actu qui m’a scotché, alors que les premiers smartphones à double-cœur se profilent, c’est l’arrivée prochaine de processeurs Quad-Core. Oui, des processeurs à quatre cœurs, comme dans les ordinateurs actuels. Pour avoir vu évoluer les ordinateurs depuis … un moment, je ne suis pas étonné de voir les téléphones et tablettes suivre le même chemin de surenchère technologique et de course à la puissance brute, version technologique du mesurage de quéquette. Mais s’il est plaisant d’imaginer une tablette capable de faire tourner quelques jeux avec de jolis effets graphiques, ou capable de décoder sans problème une vidéo HD (quand les écrans suivront, mais c’est un autre sujet), et alors que le principal souci des tablettes concerne la politique pourrie d’Apple leur poids, comment alimenter convenablement des monstres de puissance sans plomber l’autonomie si l’on veut rester sous la barre des 600 grammes ?

Avoir des tablettes capables de rivaliser au quotidien avec un ordinateur de bureau, c’est très bien. Avoir une autonomie réduite à deux ou trois heures pour cause de processeur surdimensionné et de batterie sous-dimensionnée, ça l’est moins. Le comble serait que les tablettes les plus puissantes soient cantonnées au domicile, pour rester branchées, non ? Et on n’a pas encore parlé du dégagement de chaleur avec les processeurs très puissants.