Archives de catégorie : Brève

Arnaque : La pêche au SMS sur Facebook

Tiens, une notification Facebook. Ho, un « ami » que je ne connais pas me demande de l’aider, dans un langage raccourci qui m’agace toutefois moins que l’absence de formule de politesse. Très vite, il me demande, pour l’aider, d’envoyer un SMS et de lui communiquer le code reçu. C’est gros comme procédé, n’est-ce pas ? Surtout que son profil Facebook (visible ici) fait régulièrement de la pub pour gagner un iPhone par le même procédé.

Google est d’ailleurs assez explicite à propos du numéro 81168, faisant clairement remonter que c’est une arnaque. Le premier lien donne plusieurs exemples et même un tarif (9 € la blague !), qui se ressemblent tous et semblent être des clones de celui auquel j’ai droit. Le profil en question a été manifestement piraté, mais surveillez ce numéro à contacter, car le 81168 est apparemment protéiforme et capable d’apparaitre un peu partout.
Allez, pour le fun, une rapide copie de la conversation.

Question : on peut les signaler ? Comment et à qui ?

Téléphonie : La blague du moment

L’idée est plaisante et semble avoir été validée par des rigolos, sans doute anciens clients. L’anecdote vient de Vie de Merde et peut être copiée un peu partout.

Aujourd’hui, je travaille dans la boutique de téléphonie mobile d’une grande marque et il y a beaucoup de monde. Deux jeunes entrent et chantent : « Si toi aussi tu résilies, tape dans tes mains ! » Ils ont tous tapé dans leurs mains.

Ambiance garantie !

Free Mobile : Accéder à son espace abonné

Comme beaucoup de gens qui ont demandé à migrer chez Free Mobile, tu attends tes identifiants pour te connecter à un espace abonné qui reste désespérément fermé ? Première bonne nouvelle, l’espace abonné a ouvert ses portes. «  Oui mais j’ai pas reçu mon e-mail avec mes identifiants. Ha ha, petit naïf. Tu vois le lien « Mot de passe oublié ? » ? Figure-toi que si tu en fais la demande, ce mot de passe te sera renvoyé. Enfin, envoyé, tout simplement.

Testé à l’instant, alors que je n’avais reçu l’e-mail de confirmation, ça fonctionne :

Free Mobile Suivi de commande

Pas de révélation pour le moment, mais on a un suivi de commande, ce qui n’est pas négligeable. Allez, faites vos demandes 😉

Complot Nesquik : La preuve accablante

Si vous avez plus de 20 ans, vous connaissez forcément la légendaire mascotte de Nesquik, ignoblement remplacée en 1990 par un abruti de lapin (retrouvez l’historique ici). Officiellement Groquik est parti en vacances, mais en son for intérieur, chacun sait bien qu’on nous ment. Une image vient attester de ce qui est réellement arrivé à Groquik.

L'assassinat de Groquik ...

Quand verra-t-on les vrais journalistes s’intéresser à la mascarade orchestrée par Quicky, arrivé pour faire croire que le produit ne faisait pas grossir ?

World Lu : Un resto à Lyon

Voilà typiquement le genre de courrier qui me fait sourire : une photo présentant une boutique arborant en gros le nom Lu et sans aucun rapport avec les biscuits nantais. Préparez-vous, la domination arrive …
Première étape à Lyon, à proximité de la place Bellecour. Merci Romain !

Un resto Lu à Lyon

Si vous avez des photos de ce genre, n’hésitez pas à me les faire passer, elles compléteront ma collection (inutile, donc indispensable).

Naissance, le bon plan pour du spam ?

C’était couru d’avance : aux premières contractions, le monde journalistique et pipeaulitique allait nous rebattre les oreilles de la naissance au sein de la famille présidentielle. Mais la palme (le pompon, la timbale, etc) revient à une entreprise dont je n’attendais pas vraiment un tel courrier.
Dans la série « tout est bon quand il s’agit de vendre », voici le spam reçu dernièrement.

 

De : « Kiabi » <contact@kiabi.com>
Date : 21 oct. 2011 23:01
Objet : Bienvenue à Giulia et toutes nos félicitations à Carla !

Vous aurez constaté la référence sans équivoque dans l’objet du mail : « Bienvenue à Giulia et félicitations à Carla ». Que faut-il en déduire ?

  1. Une liste de naissance a été déposée à Kiabi par Nicolas Sarkozy et Carla Bruni [c’est la crise ma brave dame]
  2. Kiabi incite à offrir des sapes à la petite dernière [fayotage Niveau 2]
  3. Leur département marketing est aussi fatigué que pitoyable

J’ai ma petite idée sur la question … Abonnés aux mails Pampers, préparez-vous à vous faire inonder dans les prochains mois. J’attends avec impatience de recevoir des mails de Afflelou pour me vanter les lunettes de Frédéric Lefebvre ou celui de la Fnac pour le Manuel de Courtoisie écrit par Nadine Morano.
Plus sérieusement : comment cet envoi de mail a-t-il pu être validé au sein de Kiabi ?

Et parce que je ne peux pas m’en mpêcher, un petit HS politique à propos de la dernière sortie de Marine Le Pen :

Je pense que quand on est président de la République française, il m’apparait comme un signal fort de donner à son enfant un prénom français. C’est mon côté patriote, et je pense que beaucoup de Français pensent la même chose que moi.

Qu’on approuve la politique qu’il mène ou les disques qu’elle a sorti, les deux parents sont bien libres de prénommer leur fille comme ils le veulent non ? Vouloir imposer, au nom d’une quelconque bienséance, un prénom, c’est avoir une étrange définition de la liberté. D’autant que parmi les Français dont elle estime qu’ils pensent comme elle, combien ont appelé leurs enfants Kelly ou Brandon … ?
Personnellement, je me soucie plus des éventuels passes-droits qu’un enfant présidentiel pourrait avoir que de son prénom.

Google, https et requêtes

Google va passer la page principale de son moteur de recherche en https. Super nouvelle ? Pour les internautes, sans doute, car cela va éviter que les données transitent en clair sur le réseau. Qui va pleurer ? Tous les éditeurs de sites et de blogs.

Si pour les blogueurs, il est souvent amusant de regarder par quels termes recherchés un visiteur a fini par arriver sur son site, l’analyse des mots-clefs est primordiale pour les sites pros. Cela permet de bien se positionner en écrivant judicieusement certains articles ou, et c’est à mon sens le nœud de ce changement, via l’achat de mots sur Google Adwords. On peut raisonnablement supposer que d’ici quelques temps, Google propose une formule « tout compris » pour les clients de Adwords et offrant, contre finance, une analyse des requêtes et affiner ainsi les mots-clefs proposés à la vente.
Si au moins cela pouvait sensibiliser les internautes à la nécessité de passer, autant que possible, en https sur tous les sites … Malheureusement, ce changement sera totalement transparent et se fera certainement sans aucune mention spécifique. Une chose est sûre : quand ça va arriver en France, il y a des webmasters qui vont s’arracher les cheveux en perdant cette fonctionnalité d’Analytics.

Plus d’infos sur Zorgloob.

Google+ et pseudo, c’est mon tour

Un problème relatif à votre profil Google+ a été détecté.

Eh ben voilà, c’est arrivé. Google+ m’a ce matin un petit courrier pour me dire que mon pseudo était un souci. Pas de surprise, le contenu est conforme à ce qui avait été annoncé il y a quelques mois :

L’examen de votre profil a révélé que vous avez fourni un nom contraire à notre Règlement relatif aux noms. Veuillez vous connecter à Google+ et accéder à votre profil pour en savoir plus et prendre les mesures requises.
En vertu de ce règlement, vous devez indiquer votre nom usuel. Les pseudonymes, noms de jeune fille, et autres, doivent figurer dans la section « Autres noms » de votre profil. Pour le moment, les profils sont réservés aux particuliers, mais ils seront disponibles pour les entreprises et autres entités dans le courant de cette année.
Si vous ne modifiez pas votre nom de manière à respecter notre règlement relatif aux noms, votre profil sera suspendu. Vous n’aurez plus accès à toutes les fonctionnalités des services Google qui requièrent un profil actif, tels que Google+, Google Buzz, Google Reader et Picasa. Toutefois, vous pourrez continuer à utiliser les autres produits Google, tels que Gmail.

Dans leur chasse aux pseudos, ils ont fini par me trouver. Je devais être assez loin dans la liste alphabétique, ou dans celles des influences puisque Maître Eolas avait connu le souci en août dernier 😉 J’ai apporté une légère modification. On verra si ça leur suffit ou si mon compte aura droit à une suspension. Ce qui m’embête, c’est que comme tout le monde m’appelle « Lu », je crains d’avoir l’impression d’écrire sous un autre nom en mettant le mien …

Sur les conseils de quelques personnes, le nom choisi est celui-ci, en espérant que ça convienne à G+.

Un bel exemple de censure avec la Hadopi et LCP

Hier, Numerama indiquait que LCP (La Chaine Parlementaire, canal 13 sur la TNT) avait publié une vidéo expliquant que les députés avaient ridiculé la HADOPI. De manière finalement peu surprenante, cette vidéo a été rendue inaccessible, avant de revenir, plus longue et sous une forme différente, modifiant la conclusion. D’ailleurs, même le titre à changé, passant de Hadopi ridiculisée par les députés à Hadopi a présenté son premier rapport d’activité à l’Assemblée.

Si là, on n’est pas dans le cadre de la censure, je n’y connais plus rien. À moins que LCP ne dise que la première version était une version non finalisée mise en ligne par un stagiaire qui a fait une bourde.
Cette institution, qui ponctionne des millions d’euros au nom de la protection de la Culture, semble avoir du mal avec la liberté d’expression. Apparemment, la démocratie, c’est de moins en moins « cause toujours » et chaque jour un peu plus « ferme ta gueule ».

Vocabulaire : Sens des mots et contexte

L’une des particularités de la langue française est qu’un même mot peut être utilisé pour désigner des objets ou des actes très variés. C’est pourquoi le contexte est si important. À moins que l’on ne souhaite faire passer un message …

- Susurre-moi des choses sales à l'oreille ...  - Cuisine, salle de bains, salon ...
- Susurre-moi des choses sales à l'oreille ... - Cuisine, salle de bains, salon ...

Je préviens d’emblée les gens trop sérieux et les féministes énervées (mise à jour : ce terme ne désigne pas l’auteur du billet, mais celles qu’elle condamne), ce billet est le billet léger de la semaine, publié pour faire sourire. Si si, je suis certain qu’il peut faire rire les hommes, les femmes et même les demoiselles.