Identité obligatoire pour surfer, on y est

L’an dernier, je m’inquiétais de l’arrivée de la carte d’identité numérique, qui risquait fort de devenir obligatoire pour se connecter à Internet, permettant alors une surveillance massive de la population. Ça revient aujourd’hui sur le devant de la scène, par le biais de l’Europe. L’article est à lire sur Numerama : Les enfants, chevaux de Troie de la carte d’identité numérique ?

On dit souvent qu’il ne suffit pas de répéter 1 000 fois un mensonge pour en faire une vérité, mais certains semblent croire qu’en présentant 1 000 fois une énormité, sous différents aspects, on transforme une entrave aux libertés en fonctionnalité acceptée du plus grand nombre. Et on en trouvera pour applaudir de se faire passer le licou…
Dernier détail : je trouve déjà ça particulièrement malsain d’utiliser une fois de plus le prétexte de la protection de l’enfance pour faire passer un tel dispositif. Forcément, ceux qui s’y opposeront passeront pour des « monstres qui veulent que les enfants se fassent tous violer ». Comme d’habitude, on va déresponsabiliser un peu plus les gens. Mais au final, le pire, c’est qu’en appliquant ça, les enfants qui auront grandi avec ce système n’y trouveront plus tard rien à redire. D’ici là, quelles autres lois seront passés « pour votre protection » ?

Remarque personnelle : voilà un bien triste moyen de rendre hommage à l’inventeur de la carte à puce, Roland Moreno, disparu il y a peu dans la plus totale indifférence.