Bactérie et contagion : peurs à confirmer ?

Collision notable dans mes flux d’infos, entre les actus du journal Le Monde (mais aussi partout à la télé) et une bande-annonce de film. Dans les informations actuellement, une vilaine bactérie résistante aux antibiotiques. Ce zapping montre que c’est LE sujet de la journée (il y a sans doute plus grave sur la planète, mais c’est un autre débat …).

Un autre article du Monde explique pourquoi cette bactérie a été impliquée dans la mort de ces personnes et pourquoi les antibiotiques sont de moins en moins efficaces sur les bactéries actuelles, et à venir. Le sujet est complexe, intéressant et je vous invite à vous documenter, vous verrez qu’une fois de plus, l’Homme a tout fait pour générer les outils de sa propre destruction potentielle.

Le virus mutant, ce bon client pour les scénaristes

Et justement, puisque quand on parle de bactéries et de traitements inefficaces, le spectre d’un virus impossible à stopper n’est jamais bien loin. Or, il se trouve que le film Contagion, dont la sortie est prévue le 9 novembre prochain, commence à faire pas mal parler de lui à travers sa bande-annonce. Là encore, c’est vilain parce que « ça a muté » (phrase présente dans la vidéo du zapping), mais l’impact est plus important. Je vous laisse découvrir la bande-annonce, dont le sous-titrage en déprimera beaucoup.

Pour Contagion, j’irai le voir. Car outre un casting attrayant, la claque qu’avait été Traffic, du même réalisateur Soderberg, me donne envie de tendre l’autre joue.

Si le cinéma a toujours porté à l’écran les peurs et angoisses de son époque, comment comprendre la déferlante de films apocalyptiques depuis une dizaine d’années ?

  • Sam

    je viens à l’instant de voir la BA.
    je pense que j’irais le voir aussi (même si j’ai peur qu’il ait encore quelques raccourcis et erreurs scientifiques grossières), il y a un joli casting et les premiers retours semblent positifs (tomatomètre à 82% sur Rotten Tomatoes).
    Après c’est un énième film sur une pandémie, qui ceci dit s’inscrit bien dans l’air du temps (SRAS, ou + récemment H1N1, sans oublier le SIDA). 

    Pour en revenir au fond (et aux bactéries, qui sont différentes des virus), je trouve en effet inquiétant qu’on ne s’alerte pas plus sur l’apparition de souches bactériennes résistantes. on attend encore le cas de trop… ??