Manipulation de chiffres

Derrière cette innocente et amusante citation lue sur DansTonChat, il y a malgré tout un fait notable. La discussion parle à coup sûr de la déclaration de Brice Hortefeux sur les chiffres de la délinquance, d’après lui en hausse notamment à cause de vols de téléphones portables.

<davromaniak> il a quand même dit que les vols de smartphones augmentent depuis quelques années
<chpo> surtout depuis qu’il y a des smartphones
<chpo> davromaniak: en 20 ans, les vols de laptops ont explosés
<chpo> et y a bien plus de vols de voitures aujourd’hui qu’il y a 100 ans
<chpo> le crime augmente, où va le monde, je vous le demande

Passons rapidement sur le fait que ces statistiques sont à prendre avec d’énormes pincettes, les opérateurs donnant le mode d’emploi pour « arnaquer » les assurances en fabulant sur des vols commis de préférence par « un grand noir qui courait vite » (lire l’article de Rue89 à ce sujet). Ce qui est à relever, car tellement vrai qu’on l’aurait oublié, c’est que de tels données sont toujours à remettre dans le contexte. Effectivement, on vole de plus en plus de smartphones. Mais il y en a de plus en plus, donc à proportion égale de vols, le nombre de téléphones volés explose.

Il en est de même pour les stats de la Sécurité Routière, où les baisses du nombre de tués sont mises sur le fait des radars et les hausses sur le dos des inconscients, et donc on annonce une nouvelle salve d’installation de radars. Alors qu’étrangement, jamais on ne parle de la météo, qui conditionne directement le nombre de kilomètres parcourus, et donc le risque que des accidents aient lieu. Mais l’honnêteté quand on vante la culture du chiffre, c’est une histoire à (faire) dormir (les électeurs) debout …

L’Allemagne abandonne Linux

Après 10 ans à promouvoir le Logiciel Libre, le Ministère des Affaires Étrangères allemand fait volte-face et vient d’expliquer qu’au regard de coûts inattendus, les postes client (et donc des utilisateurs) vont abandonner GNU/Linux pour revenir à Microsoft Windows, avec dans la foulée la suite Office de Redmond et Exchange. Donc exit Firefox ou LibreOffice. L’article complet est à lire sur Numerama et ne manquera pas de déprimer tous ceux qui croient fermement que les logiciels libres ont leur place dans le monde de l’entreprise.

Les arguments avancés ressemblent beaucoup à ceux régulièrement utilisés par Microsoft pour effrayer ceux qui souhaiteraient effectuer la migration, mais à mon avis, le plus gros frein est le facteur humain. Malgré tout l’optimisme qu’on peut mettre à libérer (vraiment !) un parc informatique de logiciels aux licences abusives et aux performances perfectibles, tant que l’utilisateur ne voudra pas faire un effort d’adaptation, même dérisoire, rien ne pourra bouger. Pour en avoir fait l’expérience, changer de navigateur internet n’est pas dérangeant pour l’utilisateur lambda … tant que vous laissez l’icône d’Internet Explorer. Alors changer tout un système et faire face à la disparition du menu Windows, je n’ose imaginer la « détresse » de certains. Et pourtant, le Démineur existe même sous OpenSUSE ou Fedora.

Allez, pour se remonter un peu le moral, on ira lire cet article du portail Alionet expliquant que la Bourse de Londres bascule sous SuSE Linux Enterprise.

Et dans la série « je crois que mon cas particulier vaut pour tous », une entreprise peut tout à fait fonctionner en n’utilisant que des logiciels libres. Pour ça, il faut que ceux en charge du système informatique sortent du schéma « je reste sur mes acquis d’il y a 20 ans et je refuse de faire un effort de formation ». Tout le monde aurait à y gagner sur le long terme. Mais qui a encore des politiques à long terme ?

Racisme ordinaire, et en chanson

Honnêtement, je ne pensais pas lire un jour une telle nouvelle. Un article du Midi libre m’effraie sur ceux qui habitent pourtant le même pays que moi.

Une institutrice a décidé d’apprendre à ses élèves une berceuse, tirée d’un dessin animé. Cette chanson a été écrite par une personne ayant officié pour Aznavour et Hallyday. Cette chanson est logiquement prévue pour la kermesse de fin d’année. Elle n’est pas en français, mais cela arrive souvent. Hélas, ici est tout le problème pour quelques parents d’élèves. Car la comptine disant que « Petit enfant deviendra grand, il franchira les océans, il sauvera la fée des djinns et tous les deux seront heureux, seront heureux » n’est pas en anglais ou en espagnol. Non, elle est en arabe. Horreur et consternation chez certains parents, qui très courageusement, ont pris la plume pour défendre leurs idées … avec une lettre anonyme.

Et d’y préciser que l’enseignante devrait plutôt apprendre aux marmots les paroles de la Marseillaise.Voir que certains préfèrent apprendre à des enfants une chanson en français mais révolutionnaire et franchement non-pacifique plutôt qu’une chanson un peu naïve mais faite pour les enfants car en langue étrangère (et surtout arabe, bouh c’est pas bien, la télé dit tout le temps qu’ils sont méchants).
Mais surtout honte que ce soit par lettre anonyme que certains se plaignent. Les délations de ce genre  me filent la nausée. Et ceux qui se disent fiers d’être Français et de défendre la France par de tels agissements devraient retourner à leurs livres d’Histoire pour se remémorer les heures auxquelles leurs agissements font malheureusement penser. Une fois de plus, le racisme ordinaire s’invite sur le devant de la scène, triste démonstration de l’efficacité des discours équivoques de nombreux politiques jouant sur la peur de l’autre pour mieux faire oublier leur travail de sape généralisée.

Tablettes : La course aux armements

J’avais en tête un billet sur le tarif des nouvelles tablettes annoncées pour 2011, qui semble avoir été désignée pour être l’année de la déferlante, mais le Nain Posteur a déjà commencé dans un billet posté ce matin. J’y reviendrai mais je suis pour ma part assez surpris des annonces faites actuellement au salon MWC de Barcelone, où les fabricants présentent leurs nouveautés 2011 et projets pour la suite de la décennie.

L’actu qui m’a scotché, alors que les premiers smartphones à double-cœur se profilent, c’est l’arrivée prochaine de processeurs Quad-Core. Oui, des processeurs à quatre cœurs, comme dans les ordinateurs actuels. Pour avoir vu évoluer les ordinateurs depuis … un moment, je ne suis pas étonné de voir les téléphones et tablettes suivre le même chemin de surenchère technologique et de course à la puissance brute, version technologique du mesurage de quéquette. Mais s’il est plaisant d’imaginer une tablette capable de faire tourner quelques jeux avec de jolis effets graphiques, ou capable de décoder sans problème une vidéo HD (quand les écrans suivront, mais c’est un autre sujet), et alors que le principal souci des tablettes concerne la politique pourrie d’Apple leur poids, comment alimenter convenablement des monstres de puissance sans plomber l’autonomie si l’on veut rester sous la barre des 600 grammes ?

Avoir des tablettes capables de rivaliser au quotidien avec un ordinateur de bureau, c’est très bien. Avoir une autonomie réduite à deux ou trois heures pour cause de processeur surdimensionné et de batterie sous-dimensionnée, ça l’est moins. Le comble serait que les tablettes les plus puissantes soient cantonnées au domicile, pour rester branchées, non ? Et on n’a pas encore parlé du dégagement de chaleur avec les processeurs très puissants.