Internet

LOPPSI et filtrage, c’est parti

C’est fait, les Sénateurs ont adopté en seconde lecture l’article 4 de la loi LOPPSI 2. Il y a de nombreux sites qui expliquent les tenants et aboutissants de cet article, je vous laisse donc aller jeter un œil ici, ou encore .
En résumé : il sera désormais possible (enfin quand le décret sera publié, mais ça ira vite cette fois, j’en fais le pari) pour une autorité administrative d’exiger des fournisseurs d’accès qu’ils coupent l’accès pour leurs abonnés à un site donné, et ce, sans qu’un juge ait statué sur l’illégalité manifeste dudit site. C’est simple : « Bloquez ce site, on a décidé que les internautes français ne devaient pas pouvoir le lire, et la loi vous y oblige ». L’argument massue est bien connu, il faut lutter contre la pédopornographie.

En route vers la joie … de la censure

Là, forcément, la majorité des Français se ralliera à cette décision, car la pédopornographie, c’est un fléau. Certes, cette pratique est une abomination. Mais … très honnêtement, et sans vous baser sur des études officielles (et officiellement opaques), vous êtes déjà tombé sur un site pédophile par hasard vous ? En plusieurs années d’utilisation quotidienne et intensive du Web, je n’ai jamais été confronté à ce cas. Donc, à moins de le chercher, je ne vois pas comment un internaute (français ou ouzbek) pourrait voir s’afficher un site de cette nature.
Ce qui inquiète les gens soucieux de leurs libertés tout comme des vôtres, c’est qu’il suffit de regarder ailleurs pour comprendre l’issue d’une telle loi. Car sans l’intervention d’un juge, comment savoir si le site qu’on exige de bloquer est vraiment illégal ? On nous parle déjà sans sourciller d’un filtrage. Bientôt on dira « filtre pour votre  sécurité et celle de vos enfants », mais un mot plus court existe : censure. On ne pourra donc regarder que ce que des autorités (sans doutes très compétentes …) voudront bien nous laisser regarder.

Un dernier détail : vous pensez vraiment que les pédophiles, les terroristes, les néonazis, les [ajoutez ici tout ce qui peut faire frémir, à raison, le peuple] ont attendu l’éclosion d’internet pour sévir ? Et pensez-vous décemment que sans internet ils arrêteraient leurs activités ? La LOPPSI2 va poser un drap blanc sur votre connexion en clamant avoir nettoyé internet. Elle aura en réalité noué un bandeau sur vos yeux, et un bâillon sur les sites qui dérangent, mais qui ne dérangent pas ceux qu’on croit.

  • Pingback: Tweets that mention LOPPSI et filtrage, c’est parti | La Méchante Miette -- Topsy.com()

  • Sanson

    C’est bien parlé et très bien exposé.

    Ceci étant dit, je suis déjà tombé sur un site tendant à un caractère « pédopornographique » comme tu le dis.
    Il est vrai que cela ne m’est arrivé qu’une fois en …. 16-17 années de surfs intensifs …
    De toutes manières, ce n’est pas par ce moyen (Loppsi et les autres) que l’on jugulera les déviances pathologiques de certains êtres humains …, nous sommes bien en accord.

    Une loi supplémentaire pour fixer une sous classe à la race Homo erectus, l’Homo erectus ovis ….

  • Hankock

    Loppsi est une loi sécuritaire qui va dans la direction du Big Brother. Bien sur qu’il faut se donner les moyens de traquer les escrocs et les fraudeur du net, ceux qui se font du fric illégalement grâce au grand réseau. Mais d’ici jusqu’au contrôle total de tous ceux qui utilisent le net… bigre. Je ne pense pas que les créateurs de l’internet avaient songé à ça. C’est à nous, les usagers du net, de s’y opposer au musellement de ce dernier exutoire au sein d’une société qui aimerait tout limiter, tout interdire.