nuclear

HADOPI : Dépenser plus pour protéger plus ?

Attention, le chiffre va donner le vertige : PC INpact vient de dévoiler le montant nécessaire à la HADOPI pour identifier quotidiennement les 50 000 « pirates » qui recevront un courrier les sommant de stopper leur ignoble activité. La fourchette commence à 32 500 €. Oui, par jour ! Et dans la pire des hypothèse, on explose pour atteindre 425 000 €. Soit un budget de plus de 150 millions d’euros.

Non, il n’y a pas plus urgent en ces temps de crise. Oui, c’est pour votre bien (mais si mais si). Surtout, soyez tranquilles, au final, ce n’est pas du tout sur vous que cette charge financière monstrueuse retombera. Non non. Enfin on verra …

Source : PC Inpact

  • Sanson

    C’est encore plus beau que cela !

    Suivez moi, un peu…..

    Marc Guez, président de la Société civile des producteurs phonographiques (SCPP), société privée, a choisi Trident Media Guard (TMG), une société privée.

    Cette entreprise (TMG), à but lucratif, est donc en charge du repérage des internautes pour le compte des ayants droit, c’est à dire pour l’ensemble de l’industrie de la musique et du cinéma autrement dit : la SCPP, la SDRM et la SACEM, qui sont également, des sociétés privées.

    TMG est donc mandaté pour traquer, sur les réseaux, les échanges illicites, identifier les adresses IP et les collecter en vue de la répression.

    Les adresses IP seront ensuite envoyées à la HADOPI où la commission des droits demandera leur identification dans les mains des FAI. Problème : combien va coûter l’identification des internautes dans ce rapport TMG – ayants droit – HADOPI – FAI ?

    Sur ce terrain, les acteurs du web sont démunis faute de barème sur les réquisitions judiciaires en matière d’Internet. Seul guide : le code de procédure pénale qui comprend déjà un barème aux articles réglementaires R213-1 et R213-2, utilisés faute de mieux. Faute de mieux car ces textes concernent la téléphonie mobile et fixe, un secteur très proche où est justement fait mention de l’ADSL. L‘article R213-2 du code de procédure pénale vise ainsi les « Informations permettant d’identifier l’utilisateur ». Dans ce tiroir, on trouve le tarif applicable à l’Identification d’un abonné ADSL et de son fournisseur d’accès internet. La prestation est facturée 8,5 euros.

    Marc Guez nous confirme ce que l’on sait depuis la fameuse décision du Conseil d’État : pour la musique, 10 000 œuvres vont être surveillées, dont 5 000 du « back » catalogue, « la volumétrie maximum sera de 50 000 messages chaque jour », à partager entre le monde de la musique et celui du cinéma.
    Sur cette base, les majors de la musique et du cinéma tablent sur, mécaniquement, 425 000 euros par jour.
    A l’échelle du pays, ce budget aurait pu financer tout de même 1500 NRA dégroupés chaque année, nous souligne un opérateur télécom….

    Croustillant !

    On attend maintenant les détails économiques et techniques sur ce marché.
    Toutefois, une particularité : cette société, Trident Media Guard, compte parmi ses membres l’acteur Thierry Lhermitte qui va ainsi jouer sur les deux tableaux… Comme nous l’indiquions dans cette actualité, quelques jours après le vote d’Hadopi, l’acteur des Bronzés avait ainsi souscrit 5 000 actions dans cette société.
    (En 2007, Thierry Lhermitte avaient remporté le pactole avec Les Bronzés 3, cette année, l’acteur a encaissé (En France !), 1,1 million + x € (mon jardinier et Michou d’Auber). Résultat : 2,6 millions d’euros (2éme acteur le mieux payé).
    Encore faut-il dire que le premier (Daniel Auteuil) a partagé ses recettes (3,2 millions d’euros) avec Thierry Lhermitte pour l’écriture de ses dialogues….)

    1 question :
    Ce merveilleux montage libéral économique, réalisé, voulu et mise en œuvre par notre gouvernement, grâce au truchement de l’Assemblée Nationale et du Sénat, de la majorité de ses députés et sénateurs (Représentant la nation, tout entière), servira à qui ?

    2 question :
    Dans ma candeur et ma naïveté, il me semblait que dans une république, ayant pour devise « Liberté, Fraternité, Égalité », pays de droit (français) l’enquête préliminaire était, exclusivement, une enquête de police judiciaire….

    Hors, à quoi sommes nous confronter ?
    A une entreprise privé exerçant une activité d’enquêtes et d’investigations, pour un compte privé, le tout ayant été aménagé pour être appliqué en toute légalité ….

    Historiquement, c’est du JAMAIS vu (Même en des temps sombre, les actions de polices ont toujours été des actes de service public ….)

  • Sanson

    3 questions :
    Alors que les ayants droit sont connus pour leur grande probité (Je pense notamment à un transfuge Suisse), la transparence de leur comptabilité (certainement plus limpide qu’une feuille de salaire ….), l’absence de cash et autres « liquidités » dans ces professions …. que compte mettre en œuvre, notre gouvernement, pour limiter une très éventuelle et, au combien, marginale, évasion fiscale de nos chers « artistes » …. ?